Un jour, « la Vie » m’a dit : tu as bien avancé et tu t’es bien occupée de ton prochain. Mais cela prend du temps et tu as fini par t’oublier… Il faut désormais que tu prennes soin de toi si tu veux continuer sur ce chemin…

Cependant tu ne peux continuer seule, alors  je t’ai choisi un nouveau compagnon de route. Il va t’aider à comprendre comment (si tu souhaites poursuivre ta quête) tu dois prendre conscience de ta personne.

Ainsi, durant quelques temps, comme tu as le tempérament affirmé et fidèle du « Taureau », je t’offre la compagnie du « Cancer ». Il te montrera une autre facette du monde et t’amènera à la réflexion.

Pour t’épauler dans cette nouvelle voie, tu pourras compter sur le soutien de tes proches, de tes amis, de tes relations… Ce sera un peu difficile par moments, mais tu as toujours œuvré dans ce sens, donc tu vas y arriver.

Toutefois, avant de commencer, écoute mon conseil : tu as choisi les personnes qui t’entourent, tu sais qu’elles sont bienveillantes alors, le temps de cette pause personnelle, sois sensible à leurs attentions.

—————————

Allons bon ! De quelle façon vais-je pouvoir davantage prendre soin de moi ?

Elle a des drôles d’idées « la Vie » parfois…

—————————

La première leçon de vie

Ainsi, comme l’avait annoncé « la Vie », à l’aube de mes 50 ans une première leçon est arrivée. Un peu douloureuse à l’annonce du petit combat que j’allais devoir mener, mais finalement bien affrontée moralement et physiquement.

Bonjour « la Vie » ! L’opération s’est bien passée et les résultats se sont avérés très positifs à chaque examen ! Le bilan d’une très bonne santé a balayé les petits doutes qui pouvaient s’immiscer dans mes pensées.

Je t’ai écoutée et j’ai compris qu’il fallait que je m’octroie plus de temps. Cela m’a permis de faire un peu de « ménage » dans mes activités débordantes. Ma famille, mes amis et mes relations ont effectivement été très présents. Merci « la Vie » !

Voyant que « La Vie » avait dit la vérité, j’ai donc continué à prendre soin de moi. Enfin, un peu … Mais visiblement pas assez.

—————————

La deuxième leçon de vie

Se rappelant à mon bon souvenir, elle me dit : tu as fait des efforts, tu as compris que pour avancer et continuer à aider les autres il fallait d’abord te préserver.  C’est bien ! Mais tu n’as pas tout à fait fini ta leçon. Il faut te consacrer davantage de temps encore ! Tes efforts ne sont pas suffisants.

Ah bon ? Mince alors ! J’ai planifié beaucoup de choses, je me suis reposée davantage et j’ai reconsidéré certains points de mon fonctionnement pourtant !

Oui, c’est vrai, dit « la Vie », mais tu en fait encore trop et tu vas te mettre en danger.

Pour t’aider dans ce nouveau chemin je vais te dévoiler un autre monde. Un monde où la douleur, le malaise, l’action et la gaieté peuvent se côtoyer malgré les épreuves.

Tu rencontreras de nouvelles personnes, des tempéraments différents face à l’adversité, des aides insoupçonnées, des histoires hors normes. Tout ceci t’apportera un regard nouveau sur l’existence pour finalement te rendre encore plus forte et te permettre d’épauler les autres.

Ta joie de vivre, ta combativité et ta foi en moi « la Vie », t’aideront à surmonter ce passage un peu compliqué. Car c’est vrai, je te complique un peu les choses en mettant cette fois-ci sur ta route une petite guerre à gagner.

Une petite guerre à gagner ? Ce n’est pas très tentant comme jeu la guerre… Mais bon, puisqu’il en est ainsi, voyons le sort que « la Vie » me réserve cette fois-ci.

—————————

La encore « Elle » avait dit la vérité. Un dernier examen allait me mettre à l’épreuve… Plusieurs petites épreuves même…

Après le verdict d’une santé saine et plutôt solide, la première épreuve de cette petite guerre, fut d’accepter que j’allais être malade pour la bonne cause : éviter une récidive (peut être violente, mais ce n’est pas sûr) et sans savoir tout de même si je serai définitivement à l’abri. Rien n’est jamais établi avec le corps humain.

Bon, celle-là, c’est fait ! Je l’ai acceptée ! De toute façon, il le faut pour continuer sa route, enfin c’est mon point de vue.

La deuxième est d’un niveau plus élevé que je n’ai pas encore commencé, mais cela ne saurait tarder. Cette partie est incontournable. Il s’agit de faire face à un traitement inconfortable et assez agressif durant quelques mois. Le temps que mon corps assimile les produits, que mon esprit se pose et accepte un nouveau physique.

Comme je n’ai pas encore entamé cette deuxième épreuve, j’ai pris les devants ! Oui, parce que malgré l’imposante expérience que je dois vivre, je reste maîtresse de mes pensées et de mes actions. Je ne vais pas me laisser faire tout de même ! Même devant « la Vie » qui donne, je le reconnais, de bons conseils …

—————————

Les petits combats

Je n’aurai plus de cheveux ? Qu’à cela ne tienne ! J’ai la chance d’avoir une super coiffeuse à domicile, (Cel Coiffure à Istres) avec elle je passerai ce cap ! D’ailleurs, sa dernière coupe est du tonnerre ! Merci Céline !

Il existe beaucoup de choses pour rester féminine ? Et bien, il y un super Institut à Istres qui propose des chevelures magnifiques ! L’Institut. Les essais sont bluffants ! Avec Stéphane qui m’accompagne partout, nous sommes revenus sereins des essayages. Parce qu’il faut l’avouer, s’entendre dire que l’on va devenir chauve n’est pas des plus glamour…

Certaines médecines douces et des techniques de relaxation ou d’hypnose peuvent m’aider ? Parfait ! Je pourrais compter sur l’amitié et le professionnalisme de Françoise, Perform&Vous, pour surmonter bien des choses. Bien d’autres personnes autour du bien-être sont là aussi (Sandra, les professionnels de l’hôpital de Martigues …).

Bon, tout ça, c’est calé… Maintenant il me reste à affronter la pose d’un « port à cath » et … c’est parti pour quelques mois de traitement. Mais comme l’a dit « la Vie », c’est pour la bonne cause ! Alors je vais suivre le mouvement.

—————————

Ce que je retiens de la leçon de vie

J’ai tellement de projets et tellement de bon temps à passer avec ma famille, mes amis et mes relations que je reste très obéissante. Et puis, dans sa générosité « la Vie » me permet de continuer à travailler. Là c’est le top ! Elle est gentille « la Vie » quand même !

Je vais donc prendre la mesure de sa leçon… Oui, parce que je ne pense pas, plus tard, avoir envie de recommencer le schéma. Bien sûr rien n’est jamais certain, je ne sais pas ce que me réserve l’avenir. Mais j’aurai fait le nécessaire pour repousser le tout.

C’est ma philosophie et une façon très personnelle de voir les choses. Je sais que chaque personne confrontée à la maladie n’aura pas le même discours ni les mêmes pensées.

Je respecte énormément toutes les personnes atteintes de graves maladies, de soucis personnels ou autres choses qui perturbent le quotidien. Celles qui sont dévastées, celles qui sont fortes, celles qui rient, celles qui pleurent …

Chacun de nous a sa propre histoire et sa façon d’appréhender les événements personnels. Pour moi, il s’agit d’une leçon et je vais en faire une force. Pour d’autres il s’agit d’une grande épreuve mise en travers du chemin, une épreuve parfois très difficile à vivre.

Il n’y a pas de règles, c’est très personnel. De mon côté il s’agira de le vivre le mieux possible avec tous ceux qui m’entourent !

—————————

Ainsi je souhaite remercier :

Mon Mari, mon Fils et son Amie, ma Mère, ma famille, si proches, si présents, si attentionnés et compréhensifs.

Mes amis infaillibles dans le soutien.

Mes relations professionnelles, collègues et clients, toujours confiants, encourageants, fidèles.

Les Médecins, tout le personnel soignant qui met tout en oeuvre pour que l’on se sente mieux moralement et physiquement.

 

Maintenant, il n’y a plus qu’à ! Il est temps d’écouter la leçon de « la Vie », tout en prenant soin de moi, des autres et en faisant le métier que j’aime …

—————————

La photo illustrant cette histoire a été prise lors de notre voyage en Ecosse (à Glenfinnan, vous pourrez admirer le Loch Shiel). Elle est très symbolique et représente la Magie. Les initiés reconnaîtront le Lac d’Harry Potter. Il existe vraiment, c’est un endroit magnifique, calme et reposant.

Si les Mages, les Fées et le Monde Enchanté existaient la vie serait plus douce … Pour l’instant, il ne tient qu’à nous d’y croire pour avancer dans la douceur (si cela est possible…).

—————————

Pourquoi une telle histoire sur mon blog ?

C’est un moyen de dire que l’on peut continuer à faire marcher son entreprise malgré la maladie. Ce n’est pas incompatible (à condition que la maladie ne soit pas invalidante ou que le métier ne soit pas trop difficile physiquement bien entendu).

C’est aussi un moyen de vous dire que l’on peut tout à fait raconter son histoire et exprimer ce que l’on ressent par l’écriture. Dans bien des cas c’est salvateur. Après, à chacun de choisir de le diffuser ou pas.

—————————

Malgré ce passage délicat de six mois, je reste en activité et à l’écoute de vos besoins administratifs ou en écriture.

Et si je ne suis pas en mesure de vous aider, je vous orienterai vers deux professionnelles avec lesquelles je travaille en collaboration (sur le secteur d’Istres et les environs). J’ai confiance en leur travail, elles ont la même philosophie que moi. Elles seront à votre écoute et à vos côtés pour tous besoins.

Je vous dis à très bientôt !

N’oublions pas les leçons de « la Vie », chacun de nous a les siennes…

Ange Papiers, toujours là pour vous …